|

Sites naturels et insolites

 

Châtelperron

La grotte aux fées

La grotte aux fées à Châtelperron

Classée monument historique en 1949. Elle date du Paléolithique supérieur. Le site archéologique mis à jour dans la commune compte trois grottes.

Les deux premières sont découvertes en 1840 par l’ingénieur Poirier, qui ne s’intéresse alors qu’aux fossiles d’animaux. En 1867, la troisième grotte est découverte, intacte, par le Docteur Bailleau, également archéologue. Elle révèle plusieurs milliers de silex taillés.

Désormais, le « Castelperronien » est une date charnière entre l’arrivée de l’homme de Cro-Magnon et la disparition de l’homme de Neandertal. Les dernières fouilles sont menées entre 1951 et 1954 par Henri Delporte. Une partie de l’outillage se trouve au British Museum (R.U.) et au musée de Philadelphie (U.S.A.).

 

Chavroches

Maison du Tisserand

 

 

Maison du Tisserand

Cette maison troglodyte du XII ème siècle compte une seule pièce, avec porte et fenêtre. Elle est habitée jusqu’en 1914 par un tisserand qui y fabrique de la toile à la main, puis par un ermite jusqu’en 1930, date de sa mort.

 

Dompierre sur Besbre

Parc source libre et la Roseraie

Parc source libre et la Roseraie

Le parc public et sa roseraie sont un agréable lieu de promenade qui rejoint le plan d’eau des Percières (aire de pique-nique).

On y trouve de nombreuses essences : des arbres d'ornement (chêne, frêne, noisetier, bouleau, merisier, platane, sureau, if, érable, épicéa), des arbustes de terre de bruyère (rhododendron, azalée, picrise, hortensia, bruyère calma et érica, calmia, fougère, érable japonais) et des arbustes divers (bambous, weigélia, buddleia, forsythia, lonicera, cytise, berberis, cornomilia, photinia, rosier, spirée, céanothe, cyprès de Ceylan).


Sculptures

Sculptures Sculptures

En cèdre et séquoia de Roland Cognet.

(Au parc source libre)

De Luc Tarantini

(Au parc source libre)


 

Le Canal latéral à la LoireLe Canal latéral à la Loire

 

Les travaux furent commencés en 1822 et il fut mis en service en 1838, en même temps que la rigole navigable reliant Dompierre à Sept Fons.

Il traverse notre département sur 48 km, entre Gannay-sur-Loire et Digoin.

Locaboat


Le jardin inondable

Le jardin inondable

Créé il y a une dizaine d'années pour aménager une zone inondable des bords de Besbre jusqu'alors en friche.

Les essences y sont particulières et à double vocation : elles résistent à l'immersion en cas de crue et attirent faune et flore locale (libellules, papillons, lièvres...).

Un sentier et une petite passerelle permettent un accès aisé au bord de la rivière. Une belle balade en perspective!


Fresques et graffitis

Nombreuses fresques réalisé par Mike Martin (OGGY), le grafeur Dompierroi.

Pro du graf depuis plusieurs années et reconnu pour son travail aussi bien en France qu'à l'étranger.

Fresques et graffitisFresques et graffitisFresques et graffitis


La grange aux dîmes

La grange aux dîmes

 

(place du Commerce)

Aujourd'hui transformée en habitation, cette maison recevait les redevances des paysans de la Seigneurie.

C'est un logis à pans de bois, sur 2 niveaux, dans le style d'une gentilhommière. Les motifs en croix de Saint-André dominent, mais leur disposition est originale.

Une large toiture débordante couvre l'ensemble (source : Le Patrimoine des Communes).

 


Les étangs de Sologne

Les étangs de Sologne

Ils ont été créés par l’homme au moyen âge, sous l’impulsion de l’abbaye de Sept-Fons en vue d’assainir la région. Lieux de pisciculture, ces étangs sont aussi des milieux naturels riches.

On peut y rencontrer la cistude, adorable tortue d’Europe. Certains de ces étangs ont été retenus dans le programme européen Natura 2000.

 

 

Saligny


Le parc du château de SalignyLe parc du château de Saligny

(14, 15, 16 et 19ème siècle)

Le château conserve des témoignages intéressants de l'architecture médiévale et moderne. La partie la plus ancienne est la grosse «tour des Lourdins» à laquelle s'appuie un corps de logis d'époque gothique, conservant deux cheminées moulurées.

Perpendiculaire à cette partie du château, le corps de logis principal date du 16èmes. Une série de trois lucarnes en grés rose de Liernolles, présentant chacune un fronton cintré très volumineux soutenu par des cariatides compose l'ornement.

Tarif : visite libre et gratuite du parc. Ouvert : du 01/04 au 01/11 de 10h à 12h et de 14h à 18h.

 

St Léon


Le Puy Saint AmbroiseLe Puy Saint Ambroise

 

Table d'orientation, vue panoramique sur sept départements, 442 mètres d'altitude, site classé.

Aire de camping (gratuit) et de pique-nique aménagée.


Le lavoirLe lavoir

(sur la route de Saligny)

Bbassin public où les lavandières lavaient leur linge. Il est alimenté par le ruisseau. Il a été restauré durant l'été 2009 par la commune.


Fresque de 12m/8m, représentant le Puy Saint-AmbroiseFresque de 12m/8m, représentant le Puy Saint-Ambroise

(dans le bourg)

A la demande de la Mairie, Monsieur Vaudelin, maçon réputé de la région, restaure la façade d'une ancienne ferronnerie. Afin de l'embellir, il fait appel à l'artiste graffeur, Mickaël Martin, originaire de Dompierre. Il réalise en 2008 une fresque représentant le Puy Saint-Ambroise de 12m/8m. Le projet qui a duré 12 jours est fait à la bombe sur un fond acrylique.


Le chapeau ChinoisLe chapeau Chinois

(dans le bourg)

Sculpture en forme de chapeau chinois, exécutée par un tailleur de pierre de la région. Il couvre le puit principal du village. Il date de la fin du XIXème siècle.

 

St pourçain sur Besbre

Les jardins du château de BeauvoirLes jardins du château de Beauvoir

Les jardins à la française du château de Beauvoir se découvrent au détour d'un chemin.

Un beau jardin à la Française est l'écrin de ce château du 14ème siècle aménagé au 15ème siècle, qui fut occupé par les routiers anglais pendant la guerre de cent ans, puis repris par Louis II de Bourbon.

Un corps de logis fut construit dans l'alignement de la façade ouest et la tour de guet fut coiffée d'un toit à lanternon.

Au 19ème siècle, les courtines de l'enceinte et la tour de «l'enfer» qui la flanquait au nord furent rasées pour édifier un bâtiment agricole.

L'orangerie du 18ème siècle, a été restaurée en salle de réception. ISMH

Tél : 04 70 42 00 44. www.beauvoir-bourbonnais.fr


Le parc du château de ThouryLe parc du château de Thoury

Ce très joli château fortifié des 12ème et 14èmes a joué un rôle important pendant la guerre de Cent Ans.

On y soutint des sièges contre les Anglais. Thoury a connu les guerres de religion.

Cette place forte entourée d'un parc offre sa silhouette harmonieuse dans la campagne bourbonnaise.

De hautes courtines relient les deux corps de logis et la porte d'entrée. Celle-ci, accessible par un pont jeté sur les deux douves, est munie de mâchicoulis et de deux tourelles au toit en poivrière. Les animaux sont acceptés

. Tarif : visite libre et gratuite des jardins. Ouvert : du 01/05 au 01/11 de 10h à 12h et de 14h à 19h.


Arboretum scolaireArboretum scolaire

(dans le bourg)

Il a été réalisé en 1993-1994 par les élèves de CE2, CM1 et CM2 de l'école. Une soixantaine d'espèces d'arbres et arbustes sont visibles. Tarif : gratuit. Ouvert : toute l'année.

 

Thionne

La maison des Loges

La maison à colombages dite à troncs couchés, fut construite aux alentours des XV et XVIème siècles. Cette maison fut entièrement détruite et reconstruite à l'identique suivant les méthodes ancestrales.

Les pierres de l'époque furent récupérées, numérotées et replacées. Les murs à pans de bois, d'une épaisseur de 17 cm, se constituent de deux essences de bois (chêne et verne), le remplissage entre les colombages est à base de torchis (terre argileuse et paille). Les cloisons intérieures sont aussi réalisées avec ces essences de bois.

Les menuiseries intérieures et extérieures sont fabriquées en chêne massif de même que le solivage et le plafond. La finition apparente à l'extérieure est composée d'un enduit de terre argileuse, sable, chaux et chanvre et à l'intérieur, un enduit de terre, sable et chanvre recouvre les murs entre les troncs. Deux imposantes cheminées en brique furent reconstruites à l'identique dont l'une est à double foyers. Tout le sol est recouvert de tomettes rouges en terre cuite.


Le champignon Le champignon

(à côté du stade)

Après un coup de foudre, le beau chêne, près du stade, en a perdu la tête.

Aussi un chapelier lui a confectionné une coiffe pour affronter tous les climats et il est devenu un superbe champignon comme chacun rêve un jour d'en trouver un aux premiers jours d'automne.

Maître d'ouvrage : Monsieur Tablet.

 

Plan du site | Notice légale | Contactez nous | ©2005 Communauté de Communes Val de Besbre - Sologne Bourbonnaise | Tous droits réservés